Histoire

1095

Dans les documents, Kuppenheim est mentionné la première fois autour de 1095. A cette époque, c’était le lieu le plus important du Ufgau, région située entre l’Ortenau au sud et le Kraichgau au nord. En plus, le fleuve de la Murg sur lequel Kuppenheim est situé, forme la frontière entre les pays colonisés par les Alamans et les Francs. On ne peut pas vérifier exactement quand Kuppenheim fut fondé. Mais ce qui est sûr c’est qu’il y avait déjà à l’époque romaine une habitation sur le territoire de Kuppenheim parce qu’à cet endroit passait la route romaine longeant les contreforts de la Forêt-Noire. La route L 77 qui mène  à Baden-Baden, correspond encore aujourd’hui au tracé de la route romaine.

 

1283

En 1283, les comtes d’Eberstein qui avaient déjà dépassé le zénith de leur puissance, ont vendu la ville aux margraves de Bade.

 

1453

Dans le testament d’un margrave datant de 1453, on parle de la « Amptsstatt Cuppenheim », donc d’une ville qui était siège administratif et à laquelle étaient subordonnés 14 villages.

 

 

1535

En 1535, Kuppenheim est devenu chef-lieu d’un canton comprenant 22 villages.

 

 

1689

Au cours de la guerre de succession du Palatinat Kuppenheim, en 1689, fut incendié par les troupes françaises et réduit en cendres « sauf une maison ». De suite, la ville a perdu sa fonction de chef-lieu en faveur de Rastatt devenu résidence du margrave.

18e siècle

Après une reconstruction plutôt hésitante au début du 18e siècle, par la suite, la ville  s’élargissait de plus en plus au-delà de l’ancien mur d’enceinte.

 

 

19e siècle

Au début du 19e siècle, les restes des remparts furent démantelés sauf le mur qui,  en grande partie, s’est conservé. A cette époque, le curé de la ville portant le titre de  recteur de paroisse, Franz Joseph Herr, un personnage important de la vie intelectuelle de son temps, fit renover l’église paroissiale St. Sébastien et construire la chapelle Saint-Antoine. Herr, fils naturel du grand-duc Karl-Friedrich de Bade, a été nommé citoyen d’honneur de Kuppenheim.

A partir de 1850, la ville auparavant plutôt paysanne faisait ses premiers pas vers un développement industriel. Le sellier Johann Schaeuble fonda une usine où on produisait des valises et des articles en cuir. Elle fut suivie d’autres entreprises du même genre – jusqu’après la deuxième guerre mondiale Kuppenheim était surnommé « ville de valises badoise » - ainsi que de différentes exploitations industrielles et commerciales toujours d’ampleur moyenne. L’évolution vers une ville moderne est due avant tout à son emplacement dans une région économiquement très puissante, dite région de technologie de Karlsruhe où Kuppenheim est situé dans le triangle formé par les villes d’automobiles de Rastatt et Gaggenau et par la ville de Baden-Baden, station thermale mondialement connue.

 

 

1849

Au cours de la Révolution de Bade, en 1849, une bataille a eu lieu à Kuppenheim entre le francs-tireurs et les troupes prussiennes qui intervenaient. Pendant le siège de Rastatt, forteresse fédérale et refuge des révolutionnaires, des  militaires prussiens étaient cantonnés à Kuppenheim.

 

 

1918

Après que la première guerre mondiale avait coûté la vie à un grand nombre de citoyens de Kuppenheim, la dépression économique des années vingt pesait lourd sur la ville. Ce qui aggravait la situation c’est que Kuppenheim se trouvait dans la zone démilitarisée. A cette époque, beaucoup de citoyens émigraient aux les Etats-Unis.  Ce qui est d’ailleurs intéressant c’est que déjà au 19e siècle un émigrant de Kuppenheim avait crée aux Etats-Unis un grand groupe de textile qui portait le nom « Kuppenheimer ».

 

 

1933 (sous le régime nazi)

La période du national-socialisme aussi avait des conséquences pour Kuppenheim. En 1935, le régime nazi enleva à la ville le statut juridique de cité datant du moyen-âge. A cet endroit, il faut mentionner le  courageux Heinrich Geiler, un autre curé de la ville et, lui aussi, citoyen d’honneur qui ni avant ni après l’arrivée au pouvoir des national-socialistes , en dépit de graves conséquences possibles pour sa personne, ne se pouvait pas empêcher de parler un langage clair et net contre le régime soit sur la chaire soit dans le bulletin paroissial. Plus tard une rue fut nommée d’après lui. Pendant la deuxième guerre mondiale Kuppenheim s’en tirait à bon compte.

 

 

1938

Pendant la Nuit de pogrome de 1938 la synagogue juive fut brûlée par les nazis. Seulement quelques années après, les débris furent déblayés.

 

 

1950

En 1950, le statut juridique de cité fut redonné à la ville par le président du land Bade du Sud, Leo Wohleb.

 

 

1971

1r janvier : fusion avec la commune d’Oberndorf

 

 

1973

Fondation de la communauté urbaine Bischweier-Kuppenheim

 

 

1983

Jumelage avec Raon l’Etape

 

 

2001

Pacte d’amitié avec la commune italienne de Filottrano

2007

Jumelage avec Filottrano

 

 

 

"Kuppener Knöpfle", Symbolfigur zur 900-Jahr-Feier der Stadt Kuppenheim 1995, entworfen von Franz RauchbergerLa légende de la « ville des Knöpfle »

Pendant la guerre de Trente Ans est né le nom de « Knöpflestadt » (ville des Knöpfles) qui est devenu le sobriquet le plus courant de Kuppenheim. D’après la légende les gens de Kuppenheim étaient assiégés pas les Suédois. Lorsque les provisions de nourriture s’achevaient, on recourut à une ruse : Chaque famille devait prendre tout ce qui restait en farine et œufs pour en faire les Knöpfles. On les lança  au-dessus du mur pour faire croire à l’ennemi qu’on  avait encore  plein de provisions. En fait, les Suédois mirent fin au siège apparemment insensé, et Kuppenheim était sauvé.

Notre image ci-jointe montre le « Kuppener Knöpfle », figure symbolique de la célébration du 900e anniversaire de la ville de Kuppenheim en 1995, créé par Franz Rauchberger.

Divers livres sur l’histoire de Kuppenheim sont en vente.

 

Contact

Stadt Kuppenheim
Friedensplatz
76456 Kuppenheim
Tél: +49 72 22 / 94 62 - 0
Fax: +49 72 22 / 94 62 - 150
stadt@kuppenheim.de