Excursions et randonnées dans les environs


Ebersteinburg

     

Ebersteinburg est situé à une hauteur de 425 mètres entre les vallées de la Murg et de l’Oos, à l’est des rochers du Battert, d’un terrain d’escalade très fréquenté, et au nord du Merkur, le mont local de Baden-Baden. Depuis 1972 le village fait partie de cette ville.  Il a quelques 1200 habitants.

Ebersteinburg est surmonté d’un château fort que les comtes d’Eberstein ont fait construire autour de 1100. Il en reste le donjon et un mur de défense, donc une ruine appelée aujourd’hui Vieil-Eberstein..

Le village même est situé au sud de la ruine. Après le déclin du château fort, celui-ci servait de carrière au village.

D’ici, des sentiers pédestres mènent vers le Battert et le château de Hohenbaden ainsi qu’au Merkur. Les randonneurs en profitent pendant toutes les saisons de l’année.



 

Rastatt

   

La ville dite <baroque> sur les bords du Rhin et de la Murg a beaucoup à offrir aux visiteurs. De monuments baroques comme la résidence du margrave Louis Guillaume de Bade et les restes de forteresse datant de l’époque de la Révolution de Bade (1849) témoignent de son histoire mouvementée.

Aujourd’hui, Rastatt est chef-lieu moderne et centre urbain de moyenne taille (Große Kreisstadt). Son économie prospérante est soutenue par des nombreuses entreprises de moyenne ampleur, mais aussi par des exploitations insustrielles importantes comme l’usine automobile de Daimler-Benz.

Par ses manifestations culturelles très variées la ville s’est créé une renommée excellente bien au-delà de la région. Tous les deux ans a lieu, dans les rues de la ville, un festival international du théâtre de plein-air, le plus grand de l’Allemagne : le Tête-à-tête. La Salle de Bade présente des artistes de niveau international. Elle offre aussi les meilleures conditions pour des séminaires et des congrès. Une collection importante d’art moderne est exposée dans la galerie de la ville, la Fruchthalle : <Œuvres d’art en Bade après 1945>. L’histoire des mouvements libéraux en Allemagne est documentée dans la <Erinnerungsstätte für die Freiheitsbewegungen in Deutschland> domiciliée au château.

Rastatt avoisine directement le Parc rhénan, une grande réserve naturelle. La ville est siège de l’Institut européen pour les zones marécageuses appartenant longtemps au WWF et depuis peu à l’université de Karlsruhe.



 

Le château de Hohenbaden (Vieux château de Baden-Baden)

   

Le château était le premier siège familial des margraves de Bade. Il fut construit sur le flanc occidental des rochers du Battert. La construction du donjon supérieur fut commencée en 1102. Le margrave Bernhard (1372-1431) ajouta  la partie inférieure en style gothique. A son apogée, le château disposa de 100 salles. Vers la fin du 16e siècle il fut détruit. Ce n’est qu’ àprès 1830 que la ruine fut sauvegardée.

De la tour du château vous aurez une vue superbe sur Baden-Baden et sur la plaine du Rhin jusqu’aux Vosges. Un sentier pédestre vous mène du Vieux Château vers les rochers du Battert où les amateurs de l’escalade aiment s’entraîner. Prenant son départ à Kuppenheim le randonneur arrive, en passant par Ebersteinburg, sur des sentiers bien signalés au Vieux Château qui héberge un restaurant.



 

Baden-Baden

   

Baden-Baden est vraiment une station thermale <où il fait bon vivre>. Chaque touriste devrait flâner dans ses rues et sa célèbre Allée de Lichtental, entrer dans un de ses nombreux cafés, admirer l’architecture du centre-ville, visiter son théâtre romantique ou une des manifestations culturelles dans le Kurhaus. Le casino du 19e siècle vaut bien une visite, et on ne devrait pas manquer de profiter des thermes. Pour les mélomanes, la Salle des Festivals (Festspielhaus), offre des manifestations de tout premier ordre : le Festival de Karajan de Pentecôte, des concerts symphoniques, des opéras et des opérettes, des ballets, des comédies musicales etc.

Les amateurs de vin et ceux ou celles qui aimeraient le devenir, ne devraient absolument pas manquer une visite des vignobles autour de Baden-Baden, le Rebland, où la Route des vins de Baden prend son départ. Vous allez savourer les bons vins de Baden et une cuisine qui ne saurait renier l’influence française. Donc, aux portes de Kuppenheim s’étend une des régions les plus belles et les plus fréquentées par les touristes qui aiment le repos et la joie de vivre.

Baden-Baden – c’est aussi l’hippodrome de Iffezheim (à dix kilomètres de Kuppenheim) qui jouit d’une réputation mondiale. Chaque année, au printemps et surtout début septembre, les jockeys, les chevaux de course et la haute société  de tous les coins du monde  s’y donnent rendez-vous. Les jours de courses, on compte des milliers de visiteurs qui viennent pour les chevaux, pour l’ambiance et, bien sûr, pour le tiercé.



 

Le château de Rotenfels

   

Le château de Bad Rotenfels, aujourd’hui faubourg de Gaggenau,  élevé en 1807 en style classique par le célèbre architecte Friedrich Weinbrenner, était à l’origine une maison de fabrication de faïence. Entre 1817 et 1820 il fut transformé en palais et servait de villégiature et de château de chasse aux margraves. En 1864, on ajouta le portail sud avec les piliers toscans. Entre 1991 et 1995 le château a été complètement renové par la ville de Gaggenau.

Aujourd’hui, l’ancien palais des margraves est le siège de l’Académie du Bade-Wurttemberg
pour l’enseignement des beaux-arts et du théâtre dans les écoles. Le Jardin des sculptures attire les amateurs d’art et ceux qui cherchent le repos. Des sentiers pédestres permettent une belle promenade d’une heure entre Kuppenheim et le château de Rotenfels et le Musée Unimog qui se trouve à côté. A dix minutes du château, il y a l’arrêt du train (S-Bahn)  <Schloss Rotenfels>   qui relie Bad Rotenfels à Kuppenheim.

 

Contact

Stadt Kuppenheim
Friedensplatz
76456 Kuppenheim
Tél: +49 72 22 / 94 62 - 0
Fax: +49 72 22 / 94 62 - 150
stadt@kuppenheim.de